Accueil > Journal de bord > Asie > Thaïlande > Pourquoi nous ne retournerons pas à Koh Phi Phi (l’île Caca)?

Pourquoi nous ne retournerons pas à Koh Phi Phi (l’île Caca)?

koh phi phi
 
La Thaïlande est très riche dans sa diversité de paysages et de climats. Ce pays possède en particulier une multitude d’îles magnifiques où il fait bon passer d’agréables vacances. Malheureusement, parfois vous êtes déçus et vous constatez que la photo du magazine ne montre pas tout. Et si l’envers du décor ressemblait en fait à un film d’horreur?… Bienvenue sur Koh Phi Phi… l’île « Caca »!

 
 

5 bonnes raisons pour ne pas retourner sur Koh Phi Phi :

 

dechets phi phiL’île est devenue une véritable poubelle entourée d’eau terreuse. Elle regorge de détritus jusque dans les montagnes et les égouts s’écoulent directement dans la mer en dégageant une puanteur assez insoutenable à marée basse. Canettes et bouteilles de bières jonchent sur les plages, au milieu des mégots de cigarettes. Lorsque vous faites du snorkeling en bord de plage vous pouvez admirer un spectacle sous-marin digne des décharges à ciel ouvert. Quelle tristesse, quel choc de constater un tel gâchis dans un endroit ayant autant de potentiel ! Et cela sans parler de ce perpétuel état de chantier de construction : on a l’impression que le tsunami qui a ravagé cette région de la Thaïlande il y a dix ans vient de passer quelques semaines plus tôt.

 

Le coût de la vie y est élevé. Après avoir pas mal sillonné la Thaïlande nous avons constaté que c’était sans aucun doute l’endroit le plus cher dans lequel nous sommes passés. On n’y rencontre pas ou peu de street foot. En gros vous trouvez une part de pizza dans la rue pour 80 bahts, l’eau pour au minimum 20 bahts et le paquet de cigarette pour 100 bahts… Et puis ne parlons pas de l’hébergement : pour un bungalow en haut de la colline sans vue sur la mer, tout petit avec juste un ventilateur, une moustiquaire et de l’eau froide, vous payez a minima 1000 bahts ! A titre de comparaison pour 500 bahts à Chiang Mai vous pouvez profiter d’une grande chambre avec clim, télé, piscine etc… Alors bien sûr on peut arguer que nous nous trouvons sur une île, ce qui implique que tout y est apporté plus difficilement, mais pourtant en comparaison avec des îles comme Koh Tao c’est deux fois plus cher !

 

L’ambiance y est vraiment bruyante. Du matin 9 heures au lendemain matin 3 heures un brouhaha invraisemblable envahit l’île : entre les touristes enivrés et excités, les bars bruyants et les discothèques de plage vous ne trouverez aucun répit. De plus l’île étant assez petite quand c’est le vacarme au sud on l’entend au nord…

 

touristes phi phiL’île a atteint aujourd’hui un niveau ultra touristique trop pesant. Est-ce dû à la publicité du film « La plage » ou a d’autres raisons? C’est un fait que l’afflux de touristes est extrême sur cette île, à tel point qu’à certaines heures il devient même terriblement difficile de circuler à pied. Il faut alors se faufiler entre les passants et les déchets soigneusement dispersés sur votre parcours.

 

Les plages sont plus que décevantes et les spots de plongée pas si terribles. Nous n’avons pas été séduits par ces plages polluées par les égouts, les mégots, les bouteilles de bière, les touristes bruyants ivres et mal élevés. Vous n’avez pas trop envie d’y faire « bronzette » ou de vous y baigner. Sans parler des fonds marins ravagés par les hommes et les catastrophes naturelles… quelle déception lors de mes deux plongées !

 
 

A noter :

 

bar phi phi– Il peut s’avérer amusant de voir des touristes se taper dessus pour un Bucket lors des soirées au Reggae Bar. Vous arrivez à 21 heure 30, vous vous posez dans un bar Reggae, vous vous dîtes : « cool je vais passer une bonne soirée dans une ambiance peace and love » et tout à coup projecteur sur vous et un molosse de 2 mètres qui vous défie de venir vous battre sur un ring car il compte bien boire à l’oeil sans trop se mouiller. Avec les heures et l’alcool les combats se font plus rapprochés et plus durs…. mais en définitif, c’est assez drôle et malgré tout bon enfant.

 

lucas nage– Lulu a fait ses premières brasses avec des brassards (dans une eau pas si claire que ça), cela restera un très bon souvenir pour lui et pour nous. Maintenant finie l’appréhension car il se jette dans le grand bain et goûte aux joies de l’autonomie dans l’eau.

 

– Il y a moyen de faire la fête tous les jours à Koh Phi Phi… c’est son côté bling bling Ibiza… Un jeune fêtard y trouvera probablement son compte même si, à coup sûr, il sera vraiment déçu par le cadre dans ses moments de lucidité.

 

– Nous ne sommes pas allés au nord-est de l’île qui, parait-il, est beaucoup plus sympathique que le centre. Le seul inconvénient si vous êtes chargés est qu’il faudra marcher car il n’y a quasiment pas de véhicules motorisés sur l’île.

 

– Si vous passez par là vous pourrez, moyennant le coût du transport (400 bahts en groupe et 1500 bahts pour louer un taxi boat pendant 3 4 heures) et une taxe de 200 bahts par tête, poser le pied sur la PLAGE de Maya Bay. Vous y croiserez énormément de touristes venu toucher et voir la mythique plage du film avec Leonardo.

 

– Dès que vous prenez un peu de distance en mer (avec un taxi boat par exemple) l’île apparaît magnifique. Malheureusement lorsqu’on s’en rapproche on se rend inévitablement compte qu’il y a tromperie sur la marchandise : quel dommage!

 
 

Conclusion :

 

Cet article sonne un peu comme un « coup de gueule », mais s’en est vraiment un! En effet : assez de la publicité mensongère, assez de photos qui ne montrent que la devanture et qui ne témoignent pas de l’odeur et de l’ambiance ! Assez de payer cher quelque chose qui n’en vaut pas le prix…. En arrivant sur cette île nous nous sommes acquittés comme tous les touristes d’une taxe de 20 bahts, servant soit disant à nettoyer et entretenir l’île, mais où va donc tout cet argent? En effet ce sont des dizaines de bateaux quotidiens en provenance de Phuket, Kho Lanta, Krabi et des autres îles voisines qui déversent un flot continu de touristes sur cette petite île. Bref si vous voulez une île comme sur les cartes postales qui ne soit pas du canada dry… n’allez pas perdre votre temps et votre argent sur Koh Phi Phi.

 

PS : et nous trouvons toujours notre lot de chinois se déplacent en meute et prenant leurs photos en sautillant. 🙂

 
 

N’hésitez pas à réagir, à poser une question ou à partager vos expériences en laissant un commentaire juste en dessous et nous ne manquerons pas de vous répondre. Et bien sûr, si vous avez aimé : Likez et partagez ;).

 

 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article

  • blog thailande sac a dos

Julien passe d'une vie tranquille : métro, boulot, dodo à une vie d'aventures avec sa famille. Il se lance en 2013 dans la réalisation d'un tour du monde et crée le Blog de voyage : www.basketetsacados.com pour partager son périple avec les internautes et sa famille. Après 35 ans d'une vie passé en France, il découvre le monde et ses merveilles et vous invite à travers articles, photos et vidéos à le suivre. pour en savoir plus rendez vous ici...

  • Bonjour Julien,

    Je suis du même avis que toi. Pourtant, l’île était encore belle et relativement calme il y a une dizaine d’années. J’avais beaucoup aimé l’endroit en 2002. Ce n’était vraiment pas comme c’est aujourd’hui. Puis en 2012, donc 10 ans plus tard et après le tsunami, j’y ai fait une escale de 2 heures, le temps de changer de bateau en route vers Krabi depuis Phuket. Je n’en revenais pas de voir comment l’île avait changé. Sur le quai, la musique jouait à tue-tête. Il y avait au moins deux fois plus de constructions. C’était sale, c’était le chaos partout. À vrai dire, j’étais content de ne pas rester plus longtemps. C’est connu, maintenant Koh Phi Phi est l’île pour les fêtards.

    C’est vraiment dommage parce qu’effectivement l’île avait du potentiel. Malheureusement, ce n’est pas un problème unique à Koh Phi Phi (que ce soit en Thaïlande ou ailleurs). Heureusement, comme tu le dis, il existe encore des endroits beaucoup mieux que ça qui collent encore à l’image « paradisiaque » que l’on se fait. En tout cas, Koh Phi Phi c’est fini pour moi aussi.

  • C’est vraiment dommage. Tout ça à cause d’un film !
    merci Dany Boyle…

  • Pingback: Pourquoi j'aime la Thaïlande, ce pays aux mille facettes ()

  • Janvier 2017, je viens d’y passer plusieurs nuits (bcp trop) en cherchant le soleil après 1 semaine de pluies diluviennes continues sur la côte est : je confirme ton avis, saleté et puanteur partout, hébergement et bouffe médiocres pour des prix qui sont devenus ridiculement chers. Ça a d’ailleurs augmenté, maintenant c’est 400 baths pour poser un pied sur cette maya beach dont on peut se passer sans regret. 3 plongées sur des spots n’ayant aucun intérêt : c’est d’ailleurs honteux de les proposer, et ds les 3 il y avait le « meilleur » spot du coin : pathétique….La fête sur la plage n’a aucun intérêt non plus, passé 25 ans vous ne vous y amuserez pas, du tout, et encore à 20 ans j’aurais trouvé ça ultra ringard. Fuyez cette île, n’y allez sous aucun prétexte, et ce n’est pas près de changer !!

  • Effectivement, cette ile, une des plus connues de Thailande a perdue son coté naturelle avec le développement du tourisme de masse. Elle a du mal à absorber le flux touristique de plus en plus pressant.
    Mais bon, on participe tous à ce développement touristique alors difficile de le critiquer.

    • Bonjour Beaman,

      Oui nous participons (en tant que touristes) à la dégradation de certains sites. C’est malheureux. Je pense toutefois que c’est aussi à la Thaïlande (dans le cas présent) de contrôler et de réguler le flux massif de touristes, je crois aussi qu’ils pourraient être plus soigneux et à l’écoute de leur environnement. Par exemple arrêter de sortir 15 sacs plastic pour trois pauvres courses. Ne pas jeter par terre leurs déchets, avoir une vraie politique de traitement des déchets, etc. En Thaïlande, tout est orienté business et souvent au détriment de la préservation de la nature. Et puis, ce que je dénonce aussi dans cet article c’est la publicité un peu mensongère qui est souvent faite par les guides et les médias. Non, Koh Phi Phi n’est plus (et depuis longtemps) le petit paradis que ce fût jadis et c’est bien triste.

  • Je suis évidemment d’accord avec ça, c’est évident que le gouvernement doit prendre des mesures pour protéger son environnement, ses plages etc…
    Mais c’est aussi vrai qu’on souhaite tous trouver un petit coin de paradis sur terre mais lorsque le tourisme de masse (dont nous participons) se développe c’est malheureusement au détriment de la nature.
    Et évidemment, en tant que grand voyageur je suis un des principaux responsables de cet état de fait.

A Votre Tour De Parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.