Accueil > Conseils aux voyageurs > Astuces voyages > Hébergement : où dormir pendant un tour du monde?

Hébergement : où dormir pendant un tour du monde?

hebergement tour du monde
 

Où dormir pendant votre tour du monde? L’hébergement, le logement voilà la question primordiale à laquelle il faut répondre quotidiennement lorsque vous effectuez un grand voyage autour du monde. C’est aussi l’un des postes du budget les plus importants avec le transport et l’alimentation. Beaucoup d’options s’offrent à vous en fonction de votre budget et de ce que vous voulez privilégier (comme le confort, les rencontres, la situation géographique, etc…). De la guest house au camping, en passant par le couchsurfing ou l’hôtel, un grand nombre de possibilités existent pour répondre à ce besoin fondamental. Cet aspect du voyage n’est pas le moindre car pour en profiter pleinement il est absolument nécessaire d’être en pleine forme et par conséquent de bien dormir. Nous allons dans ce qui suit vous proposer les différents types d’hébergements que vous pourrez trouver sur votre chemin et vous en donner les avantages et les inconvénients.

 
 

L’hôtel :

 

hotelc’est l’endroit où l’on peut louer une chambre meublée à la journée à un tarif qui variera en fonction de la situation géographique, du standing et des services associés que vous utiliserez. Il s’agit sans doute de l’hébergement le plus répandu dans le monde car, que vous soyez à Paris ou perdu dans la campagne vietnamienne, vous trouverez toujours un hôtel où dormir. Celui-ci sera plus ou moins confortable suivant son standing et le prix que vous mettrez dans votre nuitée. En terme de budget, plus vous serez dans une grande ville et dans un pays développé plus il vous en coûtera. Si vous avez du mal à trouver votre hôtel idéal, les sites de voyage en ligne vous faciliteront la tâche. Par exemple, vous pourrez aisément réserver un hôtel au cœur de Bangkok ou même dans la passionnante ville de Barcelone si vous naviguez sur le site Venere.com. Peu importe le type d’accommodation que vous recherchez, ces sites en ligne vous permettront de tout organiser depuis votre ordinateur, à la maison ou aux bureaux et ce même à la dernière minute.

 

Avantages :
chambre individuelle où il est possible de laisser ses affaires,
confort (en tout cas plus que dans d’autres types d’hébergements),
accès à des sanitaires (douche, WC),
les à-côté comme une connexion Wifi, la télé, la climatisation, le restaurant, etc…

 

Inconvénients :
ne favorise pas les rencontres et l’immersion dans la culture locale,
le prix qui peut très vite grimper en fonction du standing de l’hôtel.

 

Pour nous :
l’hôtel sera l’un des hébergements que nous allons utiliser pour dormir pendant notre tour du monde. Il nous permettra, à l’arrivée dans un pays, de nous poser au calme après le voyage qui pourra être fatiguant. Nous l’utiliserons aussi à des moment ou nous chercherons à nous reposer, à souffler un peu, car le voyage en mode « baskets et sac à dos » nécessite des moments plus tranquilles pour récupérer (et encore plus avec un jeune enfant).

 

NB: il existe beaucoup de sites permettant de réserver une chambre en ligne et à l’avance avec de multiples informations permettant de choisir. De plus, de nombreux guides de voyage testent régulièrement des hôtels et orientent sur des bons plans, vous pouvez également faire un tour sur leurs forums pour échanger avec d’autres voyageurs.

 
 

Les « Guest House » :

 

ce sont des petits hôtels économiques qui proposent des chambres d’hôtes à prix modiques. Le confort et les commodités y sont beaucoup moins importantes que dans des hôtels classiques, mais le budget ne prend pas la même claque non plus. Ils sont le plus souvent tenus par des indigènes ce qui favorise l’immersion dans le pays que vous visitez. De plus, vous y croiserez surtout des « routards » avec lesquels vous pourrez échanger vos expériences.

 

Avantages :
le prix,
chambre individuelle (moyen de laisser ses affaires en faisant quand même attention).
Immersion dans le pays grâce aux tenanciers qui sont des locaux et qui peuvent souvent vous proposer les excursions sympas du coin,
accès à des sanitaires.

 

Inconvénients :
le confort y est souvent très sommaire,
l’hygiène pas toujours au rendez-vous.

 

Pour nous:
Comme tous bons « backpackers » qui se respectent, nous privilégierons ce type d’hébergement en Asie et peut être aussi en Amérique du sud, même si nous varierons les plaisirs…

 

NB: là encore vous trouverez un tas de bons plans sur le net, notamment dans les forums de voyage, car les meilleures informations viennent surtout des autres voyageurs qui ont testé avant vous les guest houses du pays que vous visitez. Vous pouvez également faire un tour sur des blogs de voyages dédiés aux pays dans lequel vous cherchez votre hébergement.

 
 

Le Camping :

 

campingCela consiste à loger en plein air, au plus proche de la nature, dans une tente, une caravane ou un camping car. Ce mode d’hébergement permet beaucoup de souplesse dans le choix du lieux (surtout si l’on pratique le camping sauvage dans certaines régions du monde qui le permettent). Il permet de plus de faire des économies budgétaires sauf si l’on opte pour le « camping en club » doté de grosses infrastructures pour le tourisme saisonnier.

 

Avantages :
être au plus proche de la nature, au calme,
le prix.

 

Inconvénients :
contrairement à ce que l’on peut penser le camping ne favorise pas forcément les rencontres (en tout cas avec les locaux),
manque de confort,
pas de commodités (sauf en camping car ou dans les campings à touristes).

 

Pour nous :
nous utiliserons ce mode d’hébergement de deux manières, premièrement quand nous serons dans des pays avec de grands espaces naturels où le camping sauvage est accepté ou toléré, ensuite dans des pays ou nous resterons longtemps et où nous acheterons ou louerons un van ou un camping car. Nous pensons par exemple acheter un van en Australie ou camper en Nouvelle Zélande et en Nouvelle Calédonie.

 

NB: bien se renseigner sur le camping sauvage autorisé ou non en fonction du pays, au risque de devoir payer des amendes (en Australie par exemple).

 
 

Le « couchsurfing » :

 

Si l’on traduit littéralement cela veut dire « passer d’un canapé à l’autre ». Concrètement il s’agit d’aller dormir chez des locaux gratuitement et sans contrepartie. C’est une pratique de plus en plus répandue qui permet d’un côté aux voyageurs de se loger pas cher tout en s’immergeant dans la culture locale et d’un autre côté aux hôtes de rencontrer du monde, de partager leurs coutumes et traditions avec des étrangers (en quelque sorte voyager en restant chez soi). Bien entendu il faut respecter un certain nombre de règles de bon sens (vous n’êtes pas à l’hôtel!) et au préalable se mettre d’accord avec les hôtes via internet. Pour cela vous devez vous inscrire sur un site puis, après avoir rempli votre profil,  vous pourrez chercher un hôte pour vous accueillir dans le pays ou la ville que vous souhaitez découvrir.

 

Avantages :
le prix,
le confort (même si certains canapés peuvent vous tuer le dos),
les commodités (sanitaires, machine à laver, internet),
l’hôte qui dans la plupart des situations vous fait découvrir les bons plans locaux.

 

Inconvénients :
vous n’êtes pas à l’hôtel… il y a des règles à respecter,
on n’en trouve pas partout!

 

Pour nous :
nous essaierons, notamment dans les grandes villes, de pratiquer un peu ce type d’hébergement même si avec un jeune enfant cela semble un peu plus compliqué que lorsqu’on pratique seul ou en couple.  Le couchsurfing colle parfaitement à notre vision du voyage car nous souhaitons vraiment rencontrer les populations indigènes et partager coutumes et traditions.

 

NB: le plus gros site proposant ce type d’hébergement est : « couchsurfing » (avec plus d’un million d’hôtes enregistrés). Conseil : s’y prendre à l’avance si vous voulez être sûr de trouver un hôte.

 
 

Les « Share House » :

 

share houseVous pouvez louer une chambre dans une maison partagée (vous pouvez également louer l’ensemble de la maison). Le principe est de faire une sorte de collocation pour une semaine, quinze jours ou un mois. Cela vous permet de vous offrir une villa sympa tout en partageant les frais avec d’autres personnes. Il faut bien sûr accepter un minimum de vie en communauté. Ce système est de plus en plus développé, vous pouvez donc trouver des biens à louer un peu partout dans le monde. Cela permet en outre de rencontrer d’autres voyageurs et de partager vos expériences.

 

Avantages :
confort, accès à des commodité,
tranquillité, sauf si vous tombez sur une share house de 50 lits que se partagent des étudiants fêtant leur diplôme de fin d’année,
le prix par rapport au standing, vous pouvez tomber sur des villas magnifiques avec piscine et de nombreuses commodités pour un prix par personne tout à fait abordable et cela même dans des pays dits chers.

 

Inconvénients :
la vie en communauté,
le manque d’immersion dans la vie locale (à part géographiquement).

 

Pour nous :
comme tous les autres modes d’hébergement nous le testerons. Il nous apparaît évident que nous aurons besoin de moments de pose où nous privilégierons le calme, le farniente et le cadre. Cela constituera en quelque sorte des vacances pendant le tour du monde. Si des amis ou de la famille nous rejoignent à certains moments nous choisirons ce type d’hébergement.

 
NB: Il existe des sites qui permettent de trouver ce genre de logement assez développé en Asie et Océanie.
 
 

Les auberges de jeunesse :

 

auberge de jeunessequi ne connaît pas ce type d’hébergement? D’ailleurs il serait plus approprié de parler d’auberges, car elles ne sont pas réservées aux jeunes mais plutôt aux petits budgets. C’est l’occasion de rencontrer du monde, d’y trouver soit des personnes qui préfèrent davantage le voyage et les rencontres que le confort, soit des jeunes sans argent, soit des routards de passage. Bref, cela vous permettra de passer une nuit ou deux dans une ville que vous visitez sans débourser trop d’argent, mais dans un confort plus que sommaire et surtout dans une chambre que vous occuperez à plusieurs. Pour ma part, j’ai testé ce genre d’hébergement quand j’avais une vingtaine d’année lors d’un périple à Amsterdam et pour le coup j’étais tellement fatigué que je n’avais pas eu de mal à m’endormir…  sans boules quiès. Mais il est vrai qu’à la longue ce type d’hébergement fatigue. De plus il faut y faire attention à vos affaires et aimer (ou du moins supporter) la vie en collectivité, voir même la promiscuité.

 

Avantage :
le prix,
les rencontres.

 

Inconvénients :
le manque de confort,
le manque d’hygiène,
le bruit,
la promiscuité.

 

Pour nous :
Avec Lucas, je pense que ce sera vraiment en dernier recours et seulement si le cadre n’est pas trop pesant pour un jeune enfant. Nous préferons pour réduire les coûts utiliser des alternatives comme le camping de plein air ou le Van. En effet, il faut bien avouer que les auberges de jeunesse sont tout de même plutôt réservées aux jeunes qui font la fête.

 

NB: Cette solution d’hébergement tour du monde vous permet de trouver un lit même au dernier moment et sans réservation. Autre avantage, il existe beaucoup d’auberges de jeunesse dans le monde.

 
 

Le « Wwoofing » :

 

Ce système d’hébergement existe depuis les années 1970 et permet de mettre en relation un voyageur (le Wwoofeur) avec un fermier. L’idée est simple, vous proposez de donner du temps au fermier en l’aidant dans sa ferme en échange de quoi il vous fournit le gîte et le couvert. Cette pratique permet de voyager gratuitement ou presque même si vous devez pour cela travailler un peu (on ne vous demandera pas en échange du lit et du repas de bosser 12 heures non stop ;)). Cela permet de vous plonger directement dans la culture rurale du pays que vous visitez et d’être au contact de locaux. Pour le coup c’est de l’immersion totale.

 

Avantages :
le prix,
les rencontres,

 

Inconvénients :
le travail,
la situation géographique qui peut vous conduire dans une campagne profonde (en même temps, cela peut vous permettre de sortir totalement des sentiers battus).

 

Pour nous :
C’est le genre d’hébergement qui nous correspond bien, mais qu’il ne sera pas forcément aisé de trouver avec un jeune enfant dans l’équipe. Nous trouvons très intéressant de découvrir le quotidien de locaux et n’avons pas du tout peur de travailler un peu en contre partie du gîte et du couvert.

 

NB: Vous trouverez sur des sites spécialisés des offres de ce type, un peu partout dans le monde (du moins là ou l’agriculture est développée).

 
 

L’éco-volontariat :

 

c’est un état d’esprit avant tout, une envie de s’engager dans une action associative de travail bénévole et volontaire dans le cadre de la protection de l’environnement et du développement durable. L’idée est d’offrir de votre temps, de votre savoir et de votre énergie sans être rémunéré en retour. Vous pourrez en contrepartie de votre engagement et de votre temps être nourrit et logé gratuitement ou pour un coût peu élevé. Toutefois, certains projets peuvent vous demander beaucoup plus d’argent, dans ces cas là l’éco-volontaire soutient le projet financièrement et aide à financer la recherche.

 

Avantages :
vous êtes totalement impliqué dans un projet qui a du sens,
vous rencontrez d’autres passionnés éco-volontaires,
cela peut permettre de trouver un hébergement peu cher (mais on ne fait en général pas d’éco-volontariat pour cette raison).

 

Inconvénients :
cela ne permet pas forcément de vous immerger dans la culture locale du pays où vous réalisez votre mission.
le confort peut être précaire.

 

Pour nous :
Nous testerons peut-être ce système, mais de manière très ponctuelle car il présente beaucoup de contraintes et qu’avec Lucas et notre propre projet de voyage cela ne laisse que peu de place pour le reste.

 
NB: Il existe quelques sites et blogs sérieux ou vous pourrez trouver des missions.
 
 

Location de Villas :

 

La location d’appartements ou de villas est une alternative vraiment intéressante à l’hostellerie traditionnelle. Villa-Bali vous propose de louer une maison de standing… Vous trouverez un grand nombre de biens à la location, de toutes les tailles et standing, afin de répondre au mieux à vos attentes et à vos recherches !

 

Avantages :
vous êtes libre et autonome,
vous pouvez vous retrouver en groupe (en fonction du nombre de chambres),
vous n’êtes pas tributaire d’horaires, de demi pension, ou de règles,
vous accédez à des biens de très bon standing.

 

Inconvénients :
Pensez à privilégier une situation géographique assez centrale par rapport à ce que vous prévoyez de faire sur votre lieux de villégiature.
Le prix peut être un peu plus important que d’autres mode d’hébergement.

 

Pour nous :
Nous avons testé la villa à Ubud (Bali) avec piscine, grande chambre, etc et en collocation le prix reste largement abordable!!

 
NB: Très bonne alternative qui vous permet sur place d’être totalement libre dans la gestion quotidienne de vos vacances.
 
 

HouseTrip :

 

Une alternative vraiment intéressante, plutôt que de louer une chambre d’hôtel ou de Guest House le site HouseTrip vous propose de louer un bien ! Du studio bien placé, à la maison de luxe avec piscine c’est vous qui choisissez le standing de votre location en fonction de vos moyens et de vos envies.

 

Avantages :
vous êtes libre et autonome,
vous pouvez vous retrouver en groupe (en fonction du nombre de chambres),
vous n’êtes pas tributaire d’horaires, de demi pension, ou de règles.

 

Inconvénients :
Il ne faut pas vous tromper sur le choix du lieux en fonction de vos projets sur place.
Le prix peut être un peu plus important que d’autres mode d’hébergement.

 

Pour nous :
Nous avons testé ce mode d’hébergement sur Bali avec une famille d’amis voyageurs et avons profité d’un cadre vraiment agréable, vraiment de super souvenirs !!

 
NB: Vraiment une très belle alternative qui vous permet sur place d’organiser vos vacances en fonction de vos envies et de vous détendre un maximum.
 
 

Wimdu :

 

Tout comme Housetrip c’est là encore une alternative vraiment intéressante à hostellerie traditionnelle. Wimdu.fr vous propose de louer un appartement, une maison, etc… Vous trouverez un grand nombre de biens à la location sur Wimdu, de toutes les tailles et standing, afin de répondre au mieux à vos attentes et à vos recherches !

 

Avantages :
vous êtes libre et autonome,
vous pouvez vous retrouver en groupe (en fonction du nombre de chambres),
vous n’êtes pas tributaire d’horaires, de demi pension, ou de règles.

 

Inconvénients :
Pensez à privilégier une situation géographique assez centrale par rapport à ce que vous prévoyez de faire sur votre lieux de villégiature.
Le prix peut être un peu plus important que d’autres mode d’hébergement.

 

Pour nous :
Nous avons testé ce mode d’hébergement sur Tokyo et cela nous a permis entre autre de faire de belles économies sur le poste restauration!!

 
NB: Très bonne alternative qui vous permet sur place d’être totalement libre dans la gestion quotidienne de vos vacances.
 
 

L’hébergement pendant un tour du monde est donc très important et beaucoup de solutions s’offrent à vous pour trouver le lieux où dormir qui vous correspondra le mieux. Notre liste est non exhaustive mais déjà très complète et vous permettra de vous faire une idée des hébergements que vous trouverez sur votre chemin. Dans notre cas et pendant notre tour du monde nous voulons privilégier tout ce qui nous permettra de nous immerger dans la culture locale. Nous choisirons donc le plus souvent un mode d’hébergement tour du monde nous plaçant au coeur de la population locale, au contact direct avec les locaux. Nous essayerons même au maximum de nous faire inviter chez l’habitant. Pour ce dernier mode d’hébergement il n’y a pas de recettes et pas de sites, c’est tout simplement votre personnalité et votre propension à aller vers l’autre qui vous permettra de faire des rencontres qui déboucheront vers un hébergement chez l’habitant. Vous pourrez également trouver, moyennant de petite contreparties financières, des chambres d’hôtes comme cela existe largement en France. Chaque mode d’hébergement offre des avantages et des inconvénients et, ne nous le cachons pas, c’est souvent le porte monnaie qui tranche. Le tout est de se réserver des moments plus confortables vous permettant de récupérer et de poursuivre votre chemin dans de bonnes conditions.

 

Comme d’habitude vous pouvez réagir juste en dessous en nous laissant un commentaire et en partageant votre expérience. Si vous connaissez des bons plans, si vous avez de bonnes adresses, n’hésitez surtout pas à les partager! Et si vous aimez n’oubliez pas de liker.

 
 

Julien passe d'une vie tranquille : métro, boulot, dodo à une vie d'aventures avec sa famille. Il se lance en 2013 dans la réalisation d'un tour du monde et crée le Blog de voyage : www.basketetsacados.com pour partager son périple avec les internautes et sa famille. Après 35 ans d'une vie passé en France, il découvre le monde et ses merveilles et vous invite à travers articles, photos et vidéos à le suivre. pour en savoir plus rendez vous ici...

  • Bonjour

    Vous avez aussi le WORKAWAY échange de service quelques heures contre le gîte Nicolas de VOYAGECO.COM que j’ai reçu la semaine dernière avant de prendre son avion à Beauvais pour l’ITALIE fait son tour du monde comme ça, il regarde les annonces et programme son voyage, c’est un peu comme le Wwoofing ou le Helpx pour du gardiennage de maisons dans le monde, il a prévu aussi du partage dans les écoles contre le gite
    Bon voyage

  • Bonjour, tres bonne description! Nous avons egalement loge dans des homestay en Asie, encore plus rustique que les guesthouses mais genial pour les rencontres avec les locaux. Sinon, il y a aussi airbnb qui est de plus en populaire, surtout dans les grandes villes: la location d’une chambre ou appart a un particulier!

    • Salut Virginie,

      Merci pour tes précisions, je pense que quand l’article aura quelques temps je m’appuierai sur les commentaires pour rajouter les types d’hébergement que nos lecteurs auront partagé. Peux tu m’en dire un peu plus sur les « homestay » ? Merci et à bientôt

  • Dans certains pays, il peut être intéressant d’utiliser la location d’appartement via les sites comme wimdu ou airbnb… Ca permet d’avoir une cuisine et tout le nécessaire tout en étant indépendant et ca permet de se reposer dans le tour du monde… un peu comme à la maison.

    • Salut Nico,
      merci pour ces infos sur les possibilités d’hébergements à l’étranger, je vais remanier notre article (avant le départ pour l’Inde prévu le 9 septembre) en ajoutant les bons conseils prodigués dans les différents commentaires. Je crois effectivement qu’on aura par moment besoin de se poser une semaine ou deux pour récupérer un peu, surtout avec notre petit bout.

  • Il existe aussi le « Glamping »..le camping chez l’habitant où on vous propose un bout de terrain dans le jardin, la ferme ou autre..l’accès à des sanitaires ou pas…à une cuisine ou pas…petit prix

A Votre Tour De Parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.