Accueil > Conseils aux voyageurs > Info voyages > Grenade, une ville explosive !

Grenade, une ville explosive !

Grenade
 
« Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà »

 

En disant ça, le bon ami Pascal entendait que notre point de vue dépend de notre culture et de notre histoire. Quelque chose vrai en France ne l’était pas forcément en Espagne. Pas du tout en fait car à l’époque de Blaise Pascal nait la monarchie espagnole. Le roi d’Espagne Charles de Habsbourg, le roi de France François Ier et l’électeur de Saxe Frédéric III se disputent la couronne impériale façon Hunger Games sauce XVIème siècle.

 

Bref, tout ça pour vous dire que, oui, j’aime l’histoire et que je souhaitais visiter l’Espagne depuis longtemps pour son mélange de cultures et de confessions différentes. Alors oui quand on dit Espagne vous pensez peut être aux plages bétonnées de Barcelone ou bien au dernier concert de David (comprenez M. Ghetta) à Ibiza mais vous l’aurez compris je voulais être dépaysé – les beaufs j’en vois assez dans le bar du PMU en bas de chez moi.

 
 

Ma destination : La Grenade

 

Grenade panorama
 
Je check l’itinéraire sur internet, je prends un billet avec arrêt à Malaga et c’est parti : mon guide du routard en main, un café sans sucre et un sandwich et je suis prêt à faire bouncer cette vieille Grenade. Décollage de Paris-Orly direction Malaga. 5h plus tard j’arrive à l’aéroport Málaga-Costa del Sol.

 
Bon, autant vous le dire maintenant, à part les fameux tarta malagueña, je ne vous conseille gère de vous arrêter à Malaga en été car la ville est devenue très touristique. Toutefois si vous décidez de vous éloigner un peu de la ville vous découvrirez des paysages et des criques absolument magnifiques.

 

Par exemple, je vous recommande chaudement de faire les routes entre Almeria et Motril jusqu’à Nerja (très joli après Motril) et vers Jete et Otivar. En ce qui concerne les villages alentours, Frigiliana et Almuñecar sont des villages vraiment charmants et encore peu visités.

 

4 km plus loin et 12 minutes de bus plus tard, me voilà arrivé à l’auberge. Je pose mon sac, enfile une casquette et file visiter. Grenade ? Grenade est l’un de ces endroits comme la Sicile où les civilisations se sont entrechoquées puis mélangées pour créer des styles de vie et d’architecture propres. En flânant dans certaines rues vous tomberez donc peut être sur des somptueux arcs persans au caréné, élément de l’architecture islamique hérité du califat Omeyyade.

 

Mosquée cordoue
 
Bien sûr je ne saurais que trop vous conseiller de faire un saut à la Mosquée-cathédrale de Cordoue ou d’aller dans les musées grenadins, qui sont relativement peu chers, pour découvrir davantage. D’ailleurs en ce qui concerne la Mezquita l’entrée est gratuite de 8h30 à 10h00 !

 

Comme j’étais dans la région, j’en ai profité pour visiter Ronda par train depuis la Gare Centrale qui se trouve à 1.5km à l’ouest du centre de Grenade. Le trajet dure environ 2h et il y a 3 trains par jours à destination de Ronda à partir de 3h. Pratique, à condition de ne pas le louper.
 
Ronda
 
Me voici donc à Ronda, ancienne ville romaine du nom de Laurus, célèbre pour son pont du XVIIIème, le Puente Nuevo, qui donne une vue panoramique sur la vallée du rio Guadiaro et la Sierra de Grazalema. Elle fait partie de ces petites villes qui vous donnent l’impression de voyager dans le temps. Et si vous voulez quand même garder les avantages des temps modernes et ne pas être obligé de prendre un repas à base de pain sec et de vin distillé dans le grenier, rien ne vous empêche d’aller dans les petits restaurants aux alentours. A noter tout de même si vous souhaitez aller au restaurant, certains sont plus chers que ce qu’on pourrait penser donc mieux vaut prévoir cela en avance. En parlant de prévoir à l’avance, si vous voulez voir une vraie feria espagnole vous pourrez assister à celle de Pedro Romero qui commence début septembre.

 

À visiter à Ronda : La Plaza de Toros et le Palais de Mandragon.

 

Village blanc
 
Profitez donc de cette excursion pour faire un détour sur la route des villages blancs où les maisons peintes à la chaux semblent flotter sur la colline. Vue de loin, le spectacle est saisissant : le soleil se reflète sur la façade chaude des maisons et fait ressortir le rouge carmin des toits. Selon une légende, les façades des maisons seraient devenues blanches alors qu’un homme pieux et moribond empruntait cette route pour la dernière fois.

 

Que l’on croit aux légendes ou non, le fait est que cette région est envoutante et presque magique. Surtout accompagné d’un bon chianti.

 
 

N’hésitez pas à réagir, à poser une question ou à partager vos expériences en laissant un commentaire juste en dessous et nous ne manquerons pas de vous répondre. Et si vous avez aimé : Likez et partagez ;).

 
 

Julien passe d'une vie tranquille : métro, boulot, dodo à une vie d'aventures avec sa famille. Il se lance en 2013 dans la réalisation d'un tour du monde et crée le Blog de voyage : www.basketetsacados.com pour partager son périple avec les internautes et sa famille. Après 35 ans d'une vie passé en France, il découvre le monde et ses merveilles et vous invite à travers articles, photos et vidéos à le suivre. pour en savoir plus rendez vous ici...

A Votre Tour De Parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.