Accueil > Journal de bord > Asie > Inde > Le grand départ, nos premiers pas en Inde.

Le grand départ, nos premiers pas en Inde.

grand départLe jour du grand départ a sonné, nous sommes le 8 septembre et nous quittons notre région bien aimée pour Paris où nous prévoyons de prendre l’avion pour l’Inde le lendemain. Après un au revoir chaleureux avec notre famille, nous embarquons dans le train pour Paris. Nous avons réservé une nuit à l’hôtel du Parc à Aulnay-sous-Bois. Le gérant, très sympathique, nous a accordé une ristourne sur le prix de la chambre (en effet nous sommes en pleine période de salons au parc des expos du Bourget et le prix des hôtels est exorbitant). Le lendemain nous devons décoller pour Mumbai (Bombay) depuis l’aéroport Roissy Charles de Gaulle à 11 heures 30.

 
 

Le grand départ, début de l’aventure!

 

maman et lulu dans l'avionNous sommes le 9 et le réveil sonne à 6 heures 30 : notre journée marathon va commencer. Le petit déjeuner vite avalé nous nous mettons en route pour Roissy où après un long dédale de couloirs nous arrivons à l’enregistrement des bagages. Une charmante hôtesse nous fait passer devant les quelques passagers en train de s’enregistrer (il n’y a personne dans la file business class par où elle nous fait passer). C’est l’occasion de lui parler de notre projet et de glaner une fan supplémentaire. Nous sommes largement dans les temps,  il ne nous reste plus qu’à passer le contrôle et à aller vers notre porte d’embarquement. Lulu, avec son charme légendaire, drague la plus jolie turque qui attend également son avion (à destination d’Istanbul avant de repartir pour Bombay), il en profite pour se faire offrir un pain au raisin et de nombreux sourires…

 

L’avion décolle et c’est parti pour un long trajet qui nous conduit à Bombay après 9 heures de vol, une escale de trois heures et environ 7000 km. L’arrivée en Inde surprend tout de suite, l’aéroport est sale, les procédures très protectionnistes et les indiens moyennement accueillants. Heureusement nous étions prévenus et nous évitons de nous fier à la première impression. Après une bonne heure, et quelques pannes de tapis électrique, nous parvenons enfin à récupérer nos bagages. Ouf c’est bon! Nous y sommes! Et nous avons toutes nos affaires!

 
 

Première étape Bombay en Inde…

 

rue BombayAvant de sortir de l’aéroport nous faisons du change et prenons un taxi pré-paid. Un indien nous attrape et nous demande de le suivre jusqu’au taxi. Un sentiment un peu angoissant nous envahit, une sensation bizarre, mélange de chaleur, de moiteur, d’odeur et de barrière culturelle… l’espace d’un instant, nous nous demandons vraiment ce que nous faisons là. Nous avons payé cette course pour nous emmener à l’hôtel une vraie fortune indienne (600 roupies). Le chauffeur nous plonge tout de suite dans le bain, à grands coups de klaxon,  avec une conduite des plus surprenantes (en gros : à celui qui passera le premier). Un bon quart d’heure plus tard il nous dépose à l’hôtel (en un seul morceau!).

 

Le quartier D’Andheri est un quartier populaire où les chiens, les vaches, les mandiants et les ouvriers se partagent le bitume. Quelques jours plus tard j’apprendrais qu’un petit studio s’y achète environ 200 000 roupies, soit environ 2 500 euros. Il est difficile quand on arrive dans un pays avec un tel écart de coût de la vie avec la France, de se rendre compte de ce que représente une roupie pour un Indien. L’hôtel est correct compte tenu des critères indiens. Ce n’est pas un hôtel haut de gamme pour touristes fortunés, mais il y a la climatisation, le wifi, des toilettes et des douches privatives et les lieux sont propres. Le lit est même presque confortable, ce qui est une bonne chose puisque nous allons nous le partager à trois. La majeure partie des clients sont indiens et le personnel nous voit vite arriver avec notre peau bien blanche et notre style occidental.

 

En Inde le touriste est riche et les Indiens les plus pauvres nous voient comme des billets sur pattes… on s’y fait vite et on finit par trouver des techniques pour se faire un peu moins pigeonner et harceler par les mendiants. D’après mon analyse, et après seulement quelques jours sur le terrain, je dirais que vous pouvez au moins diviser les prix par deux pour avoir le vrai prix de ce que vous achetez, parfois même encore plus. Concernant les pourboires vous sentez aussi que les indiens cherchent toujours à faire quelque chose pour vous, non pas par gentillesse (bien que certains soient de vraies crèmes), mais bien pour récolter quelques chips. Pour apprécier combien et quand donner un pourboire sachez que le salaire moyen est de 6000 à 8000 roupies par mois. A l’expérience je ne donnerai plus qu’à ceux qui m’auront réellement rendu de bons services.

 

tuk tuk indeAprès avoir pris possession de notre chambre, avoir sorti les affaires des sacs et nous être un peu reposés, nous avons décidé de bouger pour mieux faire connaissance avec Mumbai, direction la plage. C’est en tuk tuk (appelés rikshaux en Inde) que nous allons sur une plage à 15 minutes de l’hôtel. Il nous en coûtera 75 roupies, ce qui est déjà beaucoup plus raisonnable que notre première course en taxis. Après cette brève découverte d’un quartier de Bombay, nous entreprenons le lendemain de prendre un chauffeur pour découvrir un peu plus la ville gigantesque. Il nous en coûtera 2000 roupies pour la journée, dans une bonne voiture climatisée avec un chauffeur se débrouillant en Anglais et connaissant parfaitement la ville. Mais avant ça, notre première nuit se fera au son des tamtams et des pétards, car nous sommes en pleine période de festival en l’honneur de Ganesh.

 

papa et lulu couchette train pour goaDès notre arrivée nous nous sommes dit que nous ne resterions pas longtemps dans cette ville moite et surpeuplée, aux allures de bidons-ville géants collés à des quartiers d’affaires luxueux. Tout y est démesuré, à l’instar de la taille des immeubles et du nombre d’habitants. Nous prenons donc la décision de bouger rapidement vers le sud. A cet instant je suis installé dans une couchette en 3ème classe dans un train nous menant à Goa… Région beaucoup plus clémente pour un occidental, aux dires des indiens… Nous voila repartis pour un premier voyage à l’indienne de 13 heures avant d’arriver à destination, le temps d’admirer le paysage et de faire connaissance avec nos voisins de cabines. Le train en Inde est une véritable institution et le voyage à l’indienne vraiment haut en couleurs. Nous nous sentons déjà mieux, le sud qui se rapproche nous réchauffe le coeur et les paysages magnifiques que nous traversons nous inspirent pour la suite du voyage.

 
 

Comme d’habitude vous pouvez réagir juste en dessous en nous laissant un commentaire, en partageant votre expérience ou en nous posant une question. Et si vous aimez n’oubliez pas de liker.

 

Julien passe d'une vie tranquille : métro, boulot, dodo à une vie d'aventures avec sa famille. Il se lance en 2013 dans la réalisation d'un tour du monde et crée le Blog de voyage : www.basketetsacados.com pour partager son périple avec les internautes et sa famille. Après 35 ans d'une vie passé en France, il découvre le monde et ses merveilles et vous invite à travers articles, photos et vidéos à le suivre. pour en savoir plus rendez vous ici...

  • C’est super de pouvoir partager vos premières impressions sur ce pays qui divise les voyageurs, entre ceux qui sont « convertis » et ceux qui en ressortent dégoûtés.

    C’est vrai qu’au début, c’est compliqué de négocier correctement quand on se retrouve dans un pays dont le niveau de vie est radicalement différent. Même en Thaïlande, nous nous sommes faits arnaquer sur le prix de nos premières courses en taxi (et ce, même si nous nous étions bien informés avant le départ).

    Il faut un temps d’adaptation et après on « pense » dans la monnaie locale. Au point que parfois tu t’exclames « Mais ça coute une fortune ! » avant de faire la conversion en euros et de te rendre compte que tu parles d’une somme ridicule chez nous.

    Bonne continuation et au plaisir de vous lire !

  • Mumbaï pour commencer la découverte de l’Inde : voilà qui est courageux ! J’aurais bien aimé voir quelques photos de la fête de Ganesh, notamment de l’immersion des statues à Juhu Beach mais vous voilà déjà partis vers le Sud… Bonne route.

  • Pour la fête de Ganesh on devrai assister ce soir à Palolem à l’immersion de la statue du village… On a quelques images et vidéos à suivre…

  • Quel départ et quel saut culturel. Je ne me sens pas encore le courage de découvrir ce pays. Beaucoup plus modeste, notre année sera dédié à la découverte du sud de l’Europe (voir nord de l’Afrique, aucun itinéraire n’est fait) et rien de bien plus loin de la France.
    Mais d’un autre côté, j’ai tellement lu et entendu sur les voyages en train en Inde, que ce détail fait rêver.

    • Bonjour Tiphanya, c’est sûr que nous ne commençons pas par la destination la plus « easy » mais certaines régions de l’inde nous attire vraiment! l’arrivée à Bombay à tout de même été difficile et nous avons vite fait route vers le sud, on attend avec impatience de découvrir le Kerala. Il doit y avoir aussi de magnifiques destination en Europe, il ne faut pas obligatoirement aller loin pour être dépaysé. Dans un prochain article nous détaillerons plus les voyages en Inde.

  • coucou ,un petit bonjour de vos voisins je vois que vous aller bien ,et que vous avez decouvert de nouvelles conditions de vie.je vois que lulu a su deja user de son charme d’enfants .bonne continuation a bientot

    • Hey coucou nous espérons que toute la famille va bien! En effet des conditions de vie totalement différentes, que ce soit le climat, la langue et même l’hébergement nous sommes servit. Lucas, qu’il soit en France ou ailleurs plaît toujours autant ;-). À bientôt

  • Il est certain que commencer un tour du monde par l’Inde, ça n’est pas de tout repos… Un vrai choc même !

  • Coucou jo dit moi si tu va en nouvelle caledonie mon frère web vit la bas maintenant depuis 2 ans si ça peut vous aider tiens moi au jus je te donnerai ses coordonnées bisous et amusez vous bien continuer a en profiter

    • Coucou Adeline, oui nous y allons, je veux bien son adresse en effet et sa permettra de le revoir en plus, si tu veux nous écrire en privé, clique sur l’onglet « contact », merci d’avoir pensé à nous 😉

  • C’est très courageux que de commencer votre tour du monde en Inde ! Et en même temps, pourquoi pas ? Je n’ai passé que 2 semaines en Inde il y a quelques années, et ce fut un voyage mémorable. Je vous souhaite, à vous trois, un agréable séjour en Inde. Vous verrez, avec le temps, vous risquez d’aimer ce pays même si vous n’y comprenez rien. Je vous le souhaite !

  • Salut! Je ne sais pas lequel de vous 2 à rédiger ce premier article mais sa lecture nous transporte tout à fait sur place. On attend la suite… A++ et gros bisous, Robert’family

  • Salut la petite famille je vois que tout va bien vos photos sont magnifiques lulu donne l’impression d’etre ravi de son voyage . Bisous a bientot . Nathalie cousine

  • démarrer par l’inde c’est fort… je comprends que le choc des cultures ait pu vous surprendre… déjà « fait » 2 fois le tour du monde et découvert de nombreux pays…. l’inde restera aussi pour moi une « image » indélébile…. courageux je ne sais pas, en tous les cas chapeau !

  • Bonjour à vous 3 … Il est vrai que commencer par l’Inde et plus particulièrement Bombay, c’est le « choc » des cultures (et j’en parle en connaissance des choses !)
    Mais heureusement, la découverte du Rajasthan m’a donné un avis moins négatif au sujet de l’inde.

    Pour ma part, je serais le 8 février à Ushuaia pour 6 mois en Amérique du Sud.

    Bonne continuation !!!!

    Nicolas

    • Après un début difficile nous avons adoré l’Inde, mais j’avoue que l’arrivée à l’aéroport de Bombay à 6 heures du matin, c’est pas mal pour se mettre dans le bain.

  • Ah, l’Inde! Un pays splendide, pour ma part j’ai fait le Nord l’année dernière, et le Népal il y a trois mois…et je recommande à tous ceux qui aiment la montagne… Les paysages y sont fantastiques
    http://www.nomade-aventure.com/voyage-aventure/nepal/trek-nepal/nep103

A Votre Tour De Parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.