Accueil > Conseils aux voyageurs > Préparation du voyage > Comment vaincre sa peur de prendre l’avion ?

Comment vaincre sa peur de prendre l’avion ?

avion
 
La peur de l’avion
est un sentiment qui toucherait statistiquement un peu plus d’un voyageur sur deux. Les récents événements survenus en Asie, Europe de l’est et Algérie renforcent inconsciemment ce sentiment. Il faut avouer que, malgré le très faible nombre d’accidents, cette série inquiète un peu et a largement fait la une des JT Français. Et puis il y a surtout eu les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis qui ont vraiment marqué l’inconscient collectif et ont largement augmenté nos angoisses ! Certaines compagnies proposent même des stages pour vous apprendre à gérer votre stress. Comme toutes les peurs il est possible de les vaincre. A cet effet examinons d’où elles proviennent et tentons de partager des solutions afin de vous permettre à minima de faire avec et au mieux de les vaincre.

 
 

Quelles sont les principales causes de votre peur de prendre l’avion ?

 

crash avion
 
Bien que rares, les accidents d’avion n’en sont pas moins spectaculaires et très meurtriers car la plupart du temps on déplore aucun rescapés. Ces accidents ne touchent pas seulement une ou deux personnes (comme les accidents de la route par exemple) mais un nombre très important de passagers et leurs familles. Les médias en parlent beaucoup et on ne voit quasiment jamais évoqué au JT le cas d’un accident de voiture ayant entraîné la mort de trois jeunes. Pourtant il faut savoir qu’en 1 mois il y a plus de Français qui meurent sur les routes qu’en 5 ans dans des avions de ligne. Cette sur-exposition médiatique ajoutée à la violence meurtrière d’un accident d’avion attise fortement ce sentiment de peur.

 

Lorsque vous prenez l’avion vous ne maîtrisez rien : que ce soit le pilotage, l’heure de votre transport, le choix de votre voisin ou la possibilité de faire ce que bon vous semble. En réalité vous vous sentez VULNERABLE, sentiment accru par votre méconnaissance du fonctionnement d’un avion. Vous vous en remettez totalement à la compagnie que vous avez payé pour votre vol. Alors quant il s’agit de prendre un vol avec Malaysian Airlines, 9 passagers sur 10 éprouvent un sentiment de peur. De surcroît voler n’est pas naturel pour l’humain car cela repousse ses limites biologiques grâce à la technologie. Cette dernière peut s’avérer faillible et cela éveille forcément la peur de chuter… l’homme n’est pas un oiseau somme toute ! 😉

 

La peur de l’avion relève souvent d’une autre peur profonde comme la claustrophobie (angoisse des endroits clos et confinés), l’agoraphobie (peur de la foule), la peur de perte de contrôle, ou la peur du vide. Ces phobies déjà existantes sont largement amplifiées dans l’avion sur lequel un passager n’a aucun contrôle. Cette peur est beaucoup plus importante que dans les autres moyens de transports comme le bateau, le train ou la voiture pour lesquels existe l’illusion d’un « pseudo » contrôle de la situation.

 

Par ailleurs prendre l’avion n’est pas une pratique du quotidien pour la plupart d’entre nous. Cela reste un « mini événement » ce qui accentue une fois de plus cette sensation de peur. Finalement nous avons beaucoup de mal à vivre ce moment comme une routine, moins anxiogène. A force d’éviter cette situation nous auto-renforçons cette sensation de danger.

 

Il existe également d’autres peurs liées aux voyages en avion. On peut citer tout d’abord l’anxiété liée à l’organisation et aux procédures pour voyager en avion comme la réservation de votre billet via un comparateur de vol comme Easyvols, les papiers à valider avant d’embarquer, se repérer dans un grand aéroport, la non connaissance de la langue indigène et de l’anglais à l’étranger (peur de ne pas se faire comprendre et de ne pas comprendre les indications), l’attente, etc.. On peut citer aussi la peur pour certaines personnes très sensibles des oreilles de souffrir des différences de pression liées aux changements d’altitude (parfois à juste titre).

 
 

Conseils pour vous aider à combattre votre peur de l’avion

 

Selon la nature et l’importance de vos peurs liées à l’avion, les remèdes seront plus ou moins faciles à mettre en oeuvre . Aux petits maux… les petites préventions, et au grands maux… les traitements de choc !

 

Analysez les chiffres, ne sont-ils pas véritablement rassurant ?

 

Vous avez 1 chance sur 11 millions de mourir dans un crash d’avion : même genre de probabilité que votre espérance de gain du gros lot à l’Euro million! Finalement vous risquez plus de mourir en chutant dans vos escaliers. En fait la probabilité de mourir en avion est en constante baisse. Chaque année on estime au niveau mondial à près de 3 milliards le nombre de passagers voyageant dans un avion et à moins de 1000 victimes dans un crash. En comparaison les routes françaises font les mêmes dégâts en moins de trois mois.

 
 

Quelques conseils à mettre en pratique pour limiter votre stress avant le départ :

 

Préparez bien ce « mini événement » : votre itinéraire pour aller à l’aéroport, les papiers nécessaires pour votre vol, prenez des informations (temps de vol, type d’appareil, etc) …

 

Arrivez en avance à l’aéroport pour limiter votre stress. De manière générale mettez vous dans de bonnes conditions pour votre vol et éliminez tout ce qui pourrait être vecteur de stress supplémentaire.

 

En dernier recours, faites vous prescrire un médicament anxiolytique ou un somnifère (comme Barracuda).

 
 

Quelques astuces pour mieux gérer votre vol :

 

Johanna et Lucas dans l'avion
 
Concentrez vous sur le moment présent
sans anticiper des situations dangereuses , voire catastrophiques, que vous ne vivrez certainement pas.

 

Soyez à l’aise, installez vous confortablement, choisissez des vêtements amples.

 

Prévoyez des occupations pour vous concentrer sur le moment présent et ne pas tergiverser (musique, ordinateur, console, livre, etc..).

 

Prévenez le personnel de bord de votre angoisse, et n’hésitez pas à leur signaler si quelque chose ne va pas. Ils sont formés et présents pour vous.

 

Réservez une place proche des ailes car c’est là que vous ressentirez le moins les turbulences.

 

Évitez l’alcool qui contrairement aux idées reçues a plus tendance à décupler votre peur qu’à vous la faire oublier, ou alors saoulez vous carrément histoire de dormir pendant la durée du vol (pas très recommandé tout de même).

 

Buvez 1 litre d’eau par tranche de 5 heures pour ne pas vous déshydrater.

 

Bougez un peu, levez vous de temps en temps pour réduire le sentiment de claustrophobie.

 

Relaxez vous, faites de votre vol un moment agréable et détendu (peut être pas facile à faire), pensez techniques secrètes de Yoga par exemple.

 
 

Quelques conseils généralistes pour bien gérer votre stress :

 

Une bonne maîtrise de votre stress vous permettra, la plupart du temps, de faire face à n’importe quelle peur que vous ressentirez. Ce qui vaut pour la vie de tous les jours vaut aussi pour ce « mini événement ». Pensez à votre respiration, un simple geste mécanique pourra soulager votre stress. Le sommeil, quand il est de qualité, vous rendra plus serein. Finalement l’esprit est comme le corps quand il est bien il est beaucoup plus efficace. Ayez une attitude positive, l’auto suggestion vous permettra de franchir bien des obstacles dans la vie. Pour en savoir plus je vous propose de découvrir ces 5 conseils pour mieux gérer votre stress.

 

Faire preuve de motivation à prendre votre avion, quoi qu’il vous en coûte, sera réellement bénéfique car soit cela vous guérira, soit cela y contribuera. Au deuxième vol cela ira déjà beaucoup mieux (plus d’appréhension de l’inconnu) et au troisième vous tomberez dans l’habitude et la routine. Pour certains hommes d’affaires cela devient tellement routinier que finalement c’est comme prendre le métro pour un parisien.

 

NB: Il existe des stages pour apprendre à gérer (voir vous guérir de) votre stress de l’avion, mais cela reste encore onéreux (350 à 500 euros). Quant on sait que le risque d’être électrocuté par la foudre est largement plus fréquent que de décéder des suites d’un crash aérien, il existe sans doute de meilleurs moyens de dépenser votre argent.

 

peur de l'avion
 
Retenez également deux chiffres :
20% des accidents aériens arrivent au décollage et 12% des accidents d’avion arrivent sur la route de votre domicile à l’aéroport. Il faut donc simplement rationaliser un peu : finalement vous n’avez que 950 chances sur 3 milliards de vous crasher pendant un vol et si vous passez le décollage encore 30% de probabilité en moins qu’il vous arrive quelque chose en dépit des avions qui croisent inopportunément une roquette (chose normalement quasi improbable). N’oubliez pas de plus que, les médias mettant le focus sur les catastrophes aériennes, les compagnies se montrent de plus en plus vigilantes sur l’entretien de leurs avions et sur l’application des procédures de sécurité. N’oubliez pas aussi que de grosses améliorations technologiques rendent plus fiables et plus solides les avions d’année en année. Relativisez également la sur-exposition médiatique des accidents aériens par rapport aux statistiques indiquées dans cet article. Certes, face à l’appréhension ou à une légère peur il est possible de rationaliser les choses. En revanche si vous êtes dans une situation de très grand stress, voire de détresse, faites vous soigner (hypnose, stages, médicaments) ou choisissez un autre moyen de transport. Et vous, êtes-vous angoissé à l’idée de prendre l’avion ? Quelles techniques utilisez-vous pour surmonter votre peur ?

 
 

Liens utiles :

 

La liste noire des compagnies aériennes (car même si globalement le secteur du transport aérien est très encadré il ne sert à rien de tenter le diable).

 

Si vous connaissez une autre technique efficace ou d’autres ressources intéressantes à proposer sur le sujet vos suggestions seront les bienvenues pour enrichir cet article. (d’avance merci !)

 
 

N’hésitez pas à réagir, à poser une question ou à partager vos expériences en laissant un commentaire juste en dessous. Et bien sûr, si vous avez aimé : Likez et partagez ;).

 
 

Je vous propose également : Comment acheter votre billet tour du monde ?

 
 

Julien passe d'une vie tranquille : métro, boulot, dodo à une vie d'aventures avec sa famille. Il se lance en 2013 dans la réalisation d'un tour du monde et crée le Blog de voyage : www.basketetsacados.com pour partager son périple avec les internautes et sa famille. Après 35 ans d'une vie passé en France, il découvre le monde et ses merveilles et vous invite à travers articles, photos et vidéos à le suivre. pour en savoir plus rendez vous ici...

  • Bravo Basket et Sac à Dos ! Cet article fait parti des meilleurs articles de la semaine
    Pour savoir si vous serez à nouveau élu : traveler-experience.strikingly.com

  • Franck aime le weekend

    je découvre votre blog , que j’aime beaucoup.

  • Salut Julien,
    Très bel article, complet. Une bonne méthode comme tu le dis justement consiste à s’occuper. Même si cela n’est pas facile au début, le cerveau va s’y faire petit à petit. Regarder des séries ou des films proposés par la compagnie aérienne ou emporter avec soi ses séries préférées et sa musique c’est déjà un bon moyen d’oublier pendant un certain temps que l’on est dans un avion.
    Personnellement, bien que je ne sois pas phobique de l’avion, une de mes meilleures techniques est comme tu le dis aussi de bouger un peu, de faire un peu de stretching au bout de l’appareil toutes les 2 ou 3 heures et de discuter en même temps soit avec des gens qui m’accompagnent, soit avec le personnel de bord qui entre deux services sur les longs courrier sont souvent au bout de l’avion et discute entre eux. On glane toujours des anecdotes de voyages sympathiques avec eux, cela permet vraiment de se vider la tête et de patienter de manière très ludique. Je me souviens d’un vol de retour du Japon où j’ai passé quelques heures à plaisanter avec mes compagnons de voyage au bout de l’appareil sur des expériences de voyages. Un bon moment de rigolade.
    Moi, je ne dirais qu’une chose, vivement le prochain vol !
    Remy

    • Salut Remy,
      merci pour ton commentaire ;). Je me rappelle également notre retour de Thaïlande vers la France ou j’ai passé pas mal de temps à discuter autour de nombreux whisky coca avec d’autres voyageurs, Franche rigolade et les 6 dernières heures de vol sont passées en un éclaire.

  • « Bonjour,
    Très bons conseils et puis je rajouterai : on ne regarde pas des films de crash (c’est important mine de rien), on écoute une bonne playlist durant le vol ou plus radical , ne pas dormir la veille et se rattraper durant le vol! »

  • Un article pour moi ça, tellement une angoissé de la vie en avion, c un vrai calvaire !!! Je crois que si le stage était AUSSI CHER, je le ferai !!!

  • Ah moi je crois pas à tout ça, c’est comme la médecine… en fait, pas le choix, faut faire confiance, je trouve ça horrible lol !

A Votre Tour De Parler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.